Projet « Atelier de Sensibilisation au sexisme et aux violences sexuelles »

Les lieux publics portent en eux, avec la société qui les habite, la violence sexuelle. Harcèlement de rue, attouchements, remarques anodines à force d'être entendue, etc. On sait que l'usage des lieux publics n'est pas le même pour les hommes et les femmes.
Dans les lieux de fête, la promiscuité, l'ambiance et le but avoué de relâchement rendent ces violences sexuelles plus visibles, et leurs donnent une nature plus incarnée. Ainsi que dans les autres lieux publics, les femmes n'ont pas la même place dans les lieux de fêtes que les hommes. Que ce soit en tant qu'usagères et/ou collaboratrices de ces lieux, nous avons pu constater que cette place est rendue fort inconfortable non seulement par la violence qui y règne, mais aussi par le déni de ces violences de la part de leurs auteurs et des témoins, qui tolèrent mal qu'on y réagisse et les dénonce, faisant figure de « trouble-fête ». Mais en somme, qui trouble la fête ?

Nous gageons que la sensibilité d'une équipe qui travaille et gère un lieu de fête a un impact important sur la sécurité du lieu, par la façon dont ces violences et leur dénonciation seront prises en charge, ainsi que par l'environnement qui sera créé par une politique affichée d'intolérance absolue au sexisme et aux violences sexuelles.

Ainsi nous avons dès le mois de mars 2015, en collaboration avec une équipe de personnes travaillant dans ces lieux, mis en place une série d'ateliers voués à rendre leurs collaborateurs et collaboratrices attentifs au sexisme et aux violences sexuelles ayant cours sur leur lieu de travail, et aux formes diverses sous lesquels ils se manifestent. Ces ateliers ont en outre permis de donner un espace de parole aux collaboratrices, ce contexte leur donnant confiance pour évoquer leur vécu et dénoncer les agressions dont elles ont été victimes.

Grâce à la sensibilité des uns et à la parole libérée des autres, nous avons pu ensemble trouver des outils et des solutions pratiques à mettre en place pour prévenir les violences sexistes et sexuelles et les prendre en charge quand elles ont lieu. Aujourd'hui dans ce lieu, les victimes d'agressions, collaboratrices ou usagères, se sentent bien plus légitimes à briser le silence qui entoure d'ordinaire les violences sexuelles dont elles sont victimes ou témoins, et leurs collaborateurs ne sont plus les complices involontaires ou inconscients de ces violences.

Les ateliers ont commencé au mois de mai et se poursuivent avec succès. Nous souhaitons les proposer à d'autres lieux de fêtes, voire à des entreprises.